Bach en Combrailles, une association affiliée à la Neue Bachgesellschaft

Posté le 19 avril 2012 dans Association | 0 vues

La Bachgesellschaft a été créée en 1850 par des personnalités telles que Robert Schumann, Louis Spohr, Franz Liszt et le Cantor de Saint Thomas de l’époque, Moritz Hauptmann, afin de remédier à l’absence de publication des œuvres de Jean-Sébastien Bach, qui constituait un obstacle important à la connaissance de sa musique. Son but était donc de publier d’ici la fin du 19e siècle une édition intégrale des œuvres de Bach. L’engagement exemplaire d’éminents musicologues, compositeurs, interprètes et éditeurs de cette époque permit le lancement de cette opération laborieuse qui put être menée à terme avec succès : 46 volumes de partitions constituant l’Alte Bach Ausgabe (A.B.A) qui servit de référence jusque dans les années 1950.

L’objectif ayant été atteint en 1900, la Bachgesellschaft de 1850 fut dissoute, comme le prévoyaient ses statuts. Mais l’œuvre de Bach continue de rester extrêmement peu connue du public. Il semblait donc nécessaire d’intervenir activement pour faire connaître les compositions de Bach en Allemagne et dans le monde entier. Pour pouvoir toucher un public plus important, il fallait tout d’abord publier régulièrement des ouvrages littéraires et scientifiques et promouvoir le lancement de manifestations exemplaires.

La Neue Bachgesellschaft fondée en 1900 se consacra donc essentiellement à la publication des annales Bach dès 1904, ainsi qu’à des festivals Bach ayant lieu chaque année. La forme juridique retenue fut celle d’une association déclarée, permettant de donner à ce projet financier et intellectuel la base élargie d’un regroupement de membres ouverts et intéressés. La structure de l’Association, basée sur un directoire, un conseil de direction et un conseil d’administration, devait garantir une compétence technique diversifiée et une efficacité des procédures de décision.

Avec la Maison Bach à Eisenach la Neue Bachgesellschaft créa en 1906 un lieu commémoratif permettant en particulier de médiatiser la vie et l’œuvre de Jean-Sébastien Bach. Contrairement à d’autres institutions culturelles allemandes, la Neue Bachgesellschaft fut en mesure de préserver pleinement son identité juridique et sa vocation. Elle a traditionnellement son siège à Leipzig. Les Archives Bach, l’église Saint-Thomas, la tombe de Jean-Sébastien Bach et le chœur de Saint-Thomas sont des marques d’un attachement actif à l’héritage de Bach. A Leipzig ont lieu tous les cinq ans et à certaines dates anniversaires les grands festivals Bach de la Neue Bachgesellschaft. Entre la ville de Leipzig et la Neue Bachgesellschaft se sont ainsi tissés des liens étroits.

La Maison Bach à Eisenach, propriété inaliénable de la Neue Bachgesellschaft, est en tant que musée international et lieu commémoratif d’une valeur inestimable pour l’Association. Avec sa collection d’instruments, ses documents historiques, son riche inventaire et son programme de concerts, elle représente un centre d’attraction important.

Les commentaires sont fermés pour cet article

Galerie photos

Il n'y a pas d'images dans cette galerie.