Marianne Muller et Françoise Lengellé

DUO

LUNDI 8 AOUT 16H

Duo Marianne Muller et Françoise Lengellé

Duo Marianne Muller, viole de gambe et
Françoise Lengellé, clavecin

J. S. Bach : les trois sonates pour viole de gambe et
clavecin obligé, BWV 1027-1029

Les trois sonates pour viole de gambe et clavecin obligé, BWV 1027-1029
J.S. BACH

Lorsqu’il arrive à Cöthen en 1717, Jean-Sébastien Bach trouve un jeune prince, grand amateur de musique, qui réunit autour de lui des instrumentistes de talent. Dans une cour calviniste qui l’exempte de fournir de la musique sacrée, le nouveau Maître de Musique y va composer une part importante de sa musique instrumentale : sonates, suites d’orchestre, concertos… Et il innove ! En émancipant le clavecin de son rôle d’accompagnateur, il en fait un partenaire musical à part entière. Naissance des six sonates pour violon et clavecin ou celles pour flûte et clavecin, et, vers 1720, des trois sonates pour clavecin et viole de gambe. Paradoxe : pour le violoncelle seul, d’origine italienne, Bach proposait des suites de danses à la française. Pour la viole, française de cœur, ce sont des sonates à l’italienne qu’il compose. Leur écriture à trois voix est parfaitement équilibrée, même si Bach n’oublie pas la sonate en trio à l’italienne puisqu’il transposera ultérieurement la première pour deux flûtes et basse continue. Bien d’autres œuvres verront le jour sous cette forme, comme la sonate de l’Offrande Musicale. Depuis, cette musique a été largement arrangée et adaptée pour toutes sortes d’instruments. C’est cependant la version originale, d’une richesse ineffable, que nous donnons ici.

Programme :
J.S. BACH (1685-1750) :

. Sonate en sol Majeur BWV 1027. Adagio, Allegro ma non tanto, Andante, Allegro moderato.

. Sonate en ré Majeur BWV 1028. Adagio, Allegro, Andante, Allegro.

. Prélude et Fugue du 2e Livre, en mi majeur, BWV 878 (clavecin seul)

. Sonate en sol mineur BWV 1029. Vivace, Adagio, Allegro.

BIOGRAPHIES 

Françoise Lengellé – clavecin

Après des études au CNSMD de Paris (1er Prix de clavecin et de musique de chambre), Françoise Lengellé se perfectionne auprès de Kenneth Gilbert, Ton Koopman, puis Gustav Leonhardt. Pédagogue engagée, elle partage longtemps sa passion du clavecin et de la facture instrumentale avec les étudiants du CNSMD de Lyon. Dés 1991, elle est professeur invitée à l’Université de Californie. Elle s’est rendue également à plusieurs reprises au Japon, en Europe Centrale et en Amérique Latine. Lauréate du Concours international de Clavecin de Bruges en 1977 (en outre Prix du Public), elle a pris part à de nombreux festivals en Europe, aux Etats-Unis, au Japon et en Amérique Latine. Sa discographie, souvent récompensée, est consacrée à Chambonnières (chez Lyrinx et Pan Classics), François Couperin (4 ordres chez REM), Rameau (Pièces de clavecin en Concerts, chez Lindoro), J.S. Bach (Sonates pour viole de gambe et clavecin, avec Marianne Muller) chez Zig-Zag.

 

Marianne Muller – viole de gambe

Marianne Muller se forme auprès de Wieland Kuijken et mène depuis une activité de concertiste internationale, collaborant avec les ensembles Les Nièces de Rameau, Esperion XXI, William Byrd, Akademia et La Chapelle Royale. En 2005, elle crée l’ensemble Spirale qui se consacre au répertoire soliste de la basse de viole. La musique de consort de violes est également une pratique importante dans sa carrière, notamment à travers sa collaboration avec Les Fantaisistes. Son goût particulier pour le théâtre l’a souvent menée sur scène, en particulier au sein de l’ensemble Docteur Lully et Mister Haydn. Marianne Muller est professeur au CNSMD de Lyon depuis la création du département de musique ancienne. Elle étend aussi son intérêt vers la musique contemporaine et la danse, y compris actuelle. Sa discographie, souvent récompensée, est consacrée à Abel, Telemann, Bach (intégrale des sonates avec Françoise Lengellé), M. de Ste Colombe, Hume, Fischer et bien d’autres.