A Due I Gabrielle et Emmanuelle Resche

Johann Sebastian Bach a aimé expérimenter les différentes combinaisons possibles du duo violon et clavecin: nous avons voulu en explorer les multiples facettes en nous concentrant sur les pièces où son goût italien s’affirme le plus, dans un duo familial, comme Bach devait le connaître quotidiennement. Des sonates avec basse continue, où le clavecin accompagne et le violon chante, aux sonates avec clavier obligé, il n’y a qu’un pas, mais c’est sûrement l’exploration plus profonde du jeu de chaque instrument qui à dû nourrir le chemin qui mena Bach d’un modèle à l’autre. Ce chemin, nous l’illustrons par les pièces italiennes les plus abouties, les plus extrêmes dans leur liberté, qu’il dédia à chacun de ces instruments: les toccata pour clavier, et les sonates pour violon seul. L’association du violon et du clavecin n’est pas un duo monotone chez Bach, c’est l’assemblage de deux instruments qui s’écoutent et s’accompagnent tour à tour, dans un dialogue riche, où il prend un malin plaisir à nous faire oublier qui est qui.

A Due I

 

Emmanuel Resche-Caserta

Emmanuel Resche-Caserta est un violoniste baroque franco-italien. Il a acquis une solide réputation comme violon solo, notamment à la tête de l’orchestre Les Arts Florissants, dirigé par William Christie. Le chef franco-américain l’invite depuis 2017 à mener son orchestre lors de différentes productions à travers le monde: à l’Opéra de Paris dans Jephtha de Handel, au Lincoln Center à New York dans la Création de Haydn, en tournée en Corée du Sud, aux États-Unis, en Europe et en Russie. Emmanuel est le directeur artistique du dernier enregistrement d’airs de cour des Arts Florissants, paru en 2019 chez Harmonia Mundi et publiera à l’automne 2021 chez Actes Sud un livre d’entretiens avec William Christie qui lui a été commandé pour fêter les 40 ans de l’ensemble.

Il commence ces études musicales au CNR de Clermont-Ferrand dans la classe de violon de Raphaël Chenot. Après avoir obtenu son diplôme à Sciences Po Paris et étudié l’Histoire de l’Art, Emmanuel décide de se consacrer entièrement à la musique, voyageant pour approfondir sa connaissance des différentes écoles de violon baroque: il étudie avec Pablo Valetti à l’Esmuc (Barcelone) puis au CNSMDP, avec Enrico Onofri au Conservatoire de Palermo (Italie) et à la Juilliard School de New York avec Monica Huggett. Il est régulièrement invité comme violon solo au sein d’ensembles en France, Belgique, Portugal et Espagne.

Son premier enregistrement avec son ensemble EXIT, dédié au répertoire méconnu du Seicento pour le violon dans le sud de l’Italie est paru pour le label Passacaille en septembre 2019 et a été accueilli avec grand intérêt (5 Diapasons, prix Melomano de Oro en Espagne, Le choix de France Musique, BBC…). Un second disque consacré aux fêtes romaines et à la musique pour plein air de Corelli paraîtra dans quelques mois pour le label Château de Versailles Spectacles.

En juin 2019, Emmanuel a été sélectionné pour être soutenu par la fondation Jumpstart Jr. (Amsterdam) et bénéficier du prêt d’un magnifique violon de Francesco Ruggieri (1675) pour une durée de 10 ans.

Gabrielle Resche

Gabrielle Resche est une musicienne curieuse et passionnée. Elle débute le violon et le piano au conservatoire de Clermont-Ferrand auprès d’Helène Friberg et d’Isabelle Ducreux. Après avoir obtenu sa Licence au Conservatoire de Strasbourg auprès d’Aline Zylberajch (clavecin), Martin Gester (musique de chambre) et Francis Jacob (basse continue et orgue), Gabrielle approfondit sa connaissance des claviers historiques et de leurs répertoires au sein du Conservatoire Royal de La Haye aux Pays-Bas. Elle y obtient en 2017 un double Master avec les plus hautes distinctions dans les classes de Fabio Bonizzoni (clavecin), Bart Van Oort (pianoforte) et Patrick Ayrton (basse continue). Son jeu se nourrit des enseignements reçus lors de master-classes auprès de Christophe Rousset, Ton Koopman, Menno van Delft, David Breitman, Piet Kuijken, Charles Toet, Kati Debretzeni, Wieland et Barthold Kuijken, Michael Chance et Jill Feldman.

Gabrielle s’investit aussi dans l’interprétation de la musique vocale et participe régulièrement à des productions lyriques de premier plan, au clavecin comme au pianoforte : Don Giovanni de Mozart (Dutch National Opera Academy), Rodelinda de Haendel (direction Michael Chance), L’Orfeo de Monteverdi (direction Sophie Daneman), Didon et Enée de Purcell (direction Claire Brua).

Elle est appelée à collaborer avec Les Arts Florissants, Les Musiciens de Saint Julien (dir. François Lazarevitch), la Maîtrise de Caen (dir. Olivier Opdebeeck), ou encore l’Orchestre d’Auvergne, et se produit dans de nombreux festivals en Europe : Dans les Jardins de William Christie (Thiré, France), Stichting Musica Antica da Camera (La Haye, Pays-Bas), la saison de La Risonanza – Fabio Bonizzoni (Milan, Italie), Academy of Music (Katowice, Pologne), Musée Chagall (Nice, France), Fabulous Fringe from the Utrecht Early Music Festival (Pays-Bas).

Outre les musiques baroque, classique et romantique, Gabrielle s’intéresse également aux créations contemporaines pour instruments anciens. Elle a intégré à son répertoire la Sonata da caccia (trio pour clavecin, hautbois et cor, de Thomas Adès, 2018), ainsi que des créations pour la même formation.

Riche de ses deux cultures, française et italienne, elle conçoit des concerts-lectures mêlant la littérature et la musique de ces deux pays et participe également à des spectacles mêlant musique, théâtre, poésie et beaux-arts, notamment au centre Vermeer de Delft, Pays-Bas.

Depuis 2016, Gabrielle Resche enseigne le clavecin, la basse continue, la musique de chambre et dirige l’orchestre baroque au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Dieppe en Normandie.