Un orgue pour les Combrailles

Né dans un milieu mélomane, Simon Bollenot s’initie à l’âge de sept ans au piano dans une petite école de musique. C’est alors le début d’une passion qui va crescendo. À 14 ans il découvre l’orgue, instrument qui détermine sa vie de musicien et qui le conduira jusqu’au CNSMD de Lyon, mais aussi en Autriche et au Japon. Allant du registre le plus piano jusqu’à l’immense fortissimo, c’est avant tout l’instrument-orchestre qui séduit l’artiste en herbe. Soucieux de valoriser la musique de nos jours, Simon a pu travailler avec plusieurs compositeurs français importants comme Jean-Pierre Leguay ou Gilbert Amy. En 2017, il créé Jeux Magnétiques d’Adrien Trybucki, œuvre qui lui est dédiée. Par ailleurs, le musicien s’est particulièrement intéressé à l’œuvre de Jean-Louis Florentz (1947-2004), notamment son concerto pour violoncelle, Le Songe de Lluc Alcari, et son œuvre pour orgue jumelle, Debout sur le Soleil qu’il a joué en France et au Japon. Ses recherches sur ce compositeur, encadrées par Michel Bourcier, lui ont valu d’être lauréat du Mécénat Société Générale en 2016. En 2018, il obtient son master d’interprétation après son récital de fin d’études lors duquel il joue Debout sur le Soleil (1990) de J-L. Florentz . Il est ensuite reçu à l’agrégation de musique. À partir de septembre 2018, il effectue une année en tant qu’artiste en résidence auprès de « Kitara, Sapporo Concert Hall » au Japon. Lors de cette année, il a pu se produire en soliste mais aussi dans de la musique de chambre ainsi que des œuvres pour orchestre (3ème Symphonie de St-Saëns, Variations Enigma de Elgar). L’aboutissement de cette année japonaise est l’enregistrement de Debout sur le Soleil, ainsi qu’une interprétation de la 8ème Symphonie de Gustav Mahler.

Audition d'orgue I Simon Bollenot